Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeInverser le contrasteRétablir les styles par défautPour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

La Charte de la Vienne de protection des captages AEP contre les pollutions diffuses d’origine agricole

Initiée en 1994 par le Département de la Vienne, et animée par la Chambre d’agriculture de la Vienne, cette charte vise la réduction des pollutions diffuses d’origine agricole sur les ressources en eau les plus importantes pour l’alimentation en eau potable du département.

Les captages concernés par la charte sont suivis d'un point de vue qualitatif  - suivi des teneurs en nitrates et pesticides - et un conseil individuel est apporté aux agriculteurs présents sur le bassin d’alimentation des captages AEP.

Ces actions de conseil auprès des agriculteurs volontaires concernent les plans de fertilisation et les traitements phytosanitaires.

Elles ont pour objectif d'amener les agriculteurs à faire évoluer leurs pratiques et ainsi limiter les transferts de polluants au milieu.

A l’échelle du périmètre du SAGE, 11 captages sont concernés par cette charte :

  • Sarzec à Montamisé
  • Fleury à Lavausseau
  • La Jalliere à Curzay-sur-Vonne
  • Choué – Brossac à Celle-Levescault
  • La vallée Moreau et Raboué aux Roches Prémarie
  • Fontjoise à Aslonnes
  • Les Renardières à Saint Romain en Charroux
  • Vaux et Ravard à Quincay et Vouillé


A l’échelle du département, les tendances suivantes sont observées :

  • pour les captages à teneur moyenne en nitrates (entre 30 et 40 mg/l), la stabilisation du taux de nitrates
  • pour les captages à teneur forte en nitrates (autour de 50 mg/l), le ralentissement de la progression
  • la disparition des pics de pollution

Cliquez sur l'image pour l'agrandir